11 · IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L'OUEST - Jardinsmusicaux

15 – 29 AOÛT 2021

15 – 29 AOÛT 2021

11 · IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’OUEST

Orchestre des Jardins Musicaux, dir. Valentin Reymond © Giona Motttura

Di 23.08.20

11:00

NINO ROTA ( 1911 – 1979 )
La strada – suite du ballet ( 1966 )

Nozze in campagna « È arrivato Zampanò » / I tre suonatori e il « Matto » sul filo / Il circo ( Il numero di Zampanò – I giocolieri – Il violino del « Matto » ) / La rabbia di Zampanò / Zampanò uccide il « Matto ». Gelsomina impazzisce di dolore / L’ultimo spettacolo sulla neve « Addio Gelsomina » / Solitudine e pianto di Zampanò

 

ENNIO MORRICONE ( 1928* )
Le Bon, la Brute et le Truand 
( arr. Matthias Keller ) ( 1966 )
Pour une poignée de dollars ( arr. Thommy Andersson ) ( 1964 )
Et pour quelques dollars de plus ( arr. Thommy Andersson ) ( 1965 )
Il était une fois dans l’Ouest ( arr. Matthias Keller ) ( 1968 ) ( harmonica : Pascal Pons )

NINO ROTA ( 1911 – 1979 )
Le Parrain – suite symphonique ( 1972 ) ( arr. Nicolai Abrahamsen et Martin Nygård Jørgensen ) ( 1974 ) ( trompette : Sylvain Tolck )

Clara Meloni, soprano
Annina Haug, mezzo-soprano
Chœur : Ensemble La Sestina
ORCHESTRE DES JARDINS MUSICAUX
Direction : Valentin Reymond

Ingénieur du son : Colin Roquier
éclairagiste : Jean-Philippe Roy

 

Enregistré par RTS Espace 2

 

Le nom de Nino Rota est indissociable de celui de Fellini. Un duo mythique. Le ballet La strada est une commande de la Scala de Milan. Le compositeur y reprend l’argument et les musiques du film auxquelles il adjoint plusieurs passages d’autres œuvres écrites pour Fellini. À elle seule, cette partition résume le génie de Rota. Quant à celle du Parrain, elle a fait le tour du monde…

Le Bon, la Brute et le Truand, Et pour quelques dollars de plus, Il était une fois dans l’Ouest…
les films de Sergio Leone sont aussi légendaires que leurs musiques gravées dans nos mémoires.

S’il est vrai que j’ai créé un nouveau type de western en inventant des personnages picaresques et des situations épiques, c’est la musique d’Ennio Morricone qui les a fait parler. Sergio Leone

Entendre quelques secondes de musique de Morricone, c’est voir immédiatement des images de Sergio Leone. Les deux figures du western spaghetti réalisent à chaque fois un spectacle total, image et son. Si le résultat est d’une telle qualité, c’est aussi parce que la musique inspire les personnages. À partir d’Il était une fois dans l’Ouest, Sergio Leone dirige ses acteurs à travers la musique composée par Morricone avant le tournage. Il la diffuse pendant les prises pour les faire entrer dans le personnage, dans la poésie, dans l’indicible.

 

X
X