GRANGE AUX CONCERTS Billetterie
27 AOÛT, 11:30
NONO – DALLAPICCOLA  | MELONI – CHœUR NOVANTIQUA DE SION – ORCHESTRE DES JARDINS MUSICAUX

la fabbrica concertClara Meloni © Etienne Heymann

LUIGI NONO ( 1924 – 1990 )
La Fabbrica illuminata pour soprano et bande magnétique ( 1964 )
textes de Cesare Pavese et Giuliano Scabia

LUIGI DALLAPICCOLA ( 1904 – 1975 )
Canti di Prigionia pour chœur et ensemble ( 1938 / 41 )

Clara Meloni, soprano

CHŒUR NOVANTIQUA DE SION
Préparation du chœur : Bernard Héritier

ORCHESTRE DES JARDINS MUSICAUX
Direction : Valentin Reymond

Enregistré par RTS Espace 2

 


QUE FAIRE QUAND ON EST INDIGNÉ ?


J’aurais voulu protester, mais je n’étais pas naïf pour penser qu’un individu isolé pouvait faire quelque chose dans un régime totalitaire. Seule la musique pouvait exprimer mon indignation.


À l’instar de Britten, lorsqu’il écrit, dans la même période, la Sinfonia da Requiem pour protester contre le militarisme totalitaire du Japon, Luigi Dallapiccola écrit ses Chants de prison après avoir entendu à la radio un discours particulièrement violent et raciste d’Hitler au Reichstag. Dans cette œuvre poignante, il choisit de donner la parole à trois condamnés à mort ( Marie Stuart, Boèce et Savonarole ) dans leurs dernières heures. Ce ne sont pas les opinions des personnages qu’il défend ( elles sont diamétralement opposées ), mais bien le fait qu’ils soient tous victimes de vindictes politiques. Le chœur, d’un immense lyrisme, dans la tradition italienne, est accompagné d’un orchestre « en noir et blanc » composé de huit percussions, deux pianos et deux harpes.

La Fabbrica illuminata pour soprano et 4 bandes magnétiques est dédiée aux ouvriers de l’Italsider de Gênes qu’on appelait
« l’usine des morts », en raison de nombreux accidents de travail qui s’y passèrent.

Le concert sera donné à Cernier, mais aussi à Rondchâtel, en lien avec la découverte d’un formidable ancien lieu industriel.

 

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn